Communauté Chrétienne Saint-Remi

2821, avenue Dumaurier, Ottawa, Ontario - K2B 7W3
téléphone: (613) 828-5244 / télécopieur: (613) 828-7954
[ Ouverture de session ]

Nouveau

NOUVELLES

LAMPE DU SANCTUAIRE

MERCI À TOUS NOS BÉNÉVOLES

PARCOURS DE FORMATION LITURGIQUE ET SACRAMENTELLE

MOIS D'ENGAGEMENT - FOIRE DES MINISTÈRES

PASTORALE JEUNESSE

Intention - 22 au 30 sept 2018

ON NOUS DEMANDE D’ANNONCER

CAMPAGNE DE FINANCEMENT

ON S’ENGAGE DANS NOTRE PAROISSE

EXPLORER TOUR À TOUR MARC, MATTHIEU ET LUC

LA MESSE, POURQUOI?

REMERCIEMENT

CAMP BIBLIQUE SAINT-REMI 2018

AU MUSÉE DE L’ÉGLISE SAINT-FRANÇOIS D’ASSISE

PASTORALE DU DEUIL NOUVEL HORIZON

RENDRE SERVICE EN LITURGIE

PENSÉE DE L’INTENDANCE

LES HOMÉLIES EN LIGNE

UNIVERSITÉ SAINT-PAUL

L’HOMME QUI TE RESSEMBLE

INTENTIONS DE PRIÈRE - VIE MONTANTE

FORMULATION RÉVISÉE DU NOTRE PÈRE

PARTEZ AVEC VOTRE PRIONS DOMINICAL

MAGASINS DE LA SAINT-VINCENT DE PAUL

COURS EN LIGNE SUR LA LITURGIE

UNE PAROISSE DE DISCIPLES MISSIONNAIRES

LE CHAPELET MÉDITÉ

LE CHAPELET POUR LE MOIS DE MARIE

QUESTIONS ÉTHIQUES EN FIN DE VIE

CENTRE MIRIAM – SERVICE DE SOUTIEN

PASTORALE JEUNESSE

RETOUR SUR LE TÉMOIGNAGE D’UNE PÈLERINE DE SAINT-REMI

POLITIQUE SUR LA PRISE ET LA GESTION DE PHOTOS ET VIDÉOS

SAVIEZ-VOUS QUE?

LES BREBIS DE JÉSUS

LE CODE DE CONDUITE PASTORALE

QU’EST-CE UNE COMMUNAUTE CHRETIENNE?

ACCUEIL-RESPECT-DIGNITÉ

LA BIBLE, TRADUCTION OFFICIELLE LITURGIQUE

SAINT-RÉMI

PRIERE SUR L’INTENDANCE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE DUMISSEL ROMAIN



CALENDRIER

ABUS SEXUELS AU SEIN DE L’ÉGLISE

PASTORALE DU DEUIL NOUVEL HORIZON - tous les samedis

ACTIVITÉS PAROISSIALES

VIE MONTANTE

PÈLERINAGE DE CAP DE LA MADELEINE

DÉVELOPPEMENT ET PAIX-CAMPAGNE D’ÉDUCATION 2018-2019

INVITATION AU 101 PARENT

FILLES D’ISABELLE – CERCLE SAINTE-KATERI, N° 1447

COEUR À COEUR AVEC LE SEIGNEUR!

SESSION DE FORMATION POUR LES LECTEURS/TRICES ET MINISTRES DE COMMUNION

SOUPER-BÉNÉFICE ANNUEL DE L'ARCHEVÊQUE

PRÉPARATION AU MARIAGE

CONCERT DE ROBERT LEBEL

CONCERT BÉNÉFICE À SAINT-REMI POUR LES RÉNOS

SAINT-RÉMI

SAINT-REMI (Remigius ou Remidius, ici Remi) fut peut-être le 17ième évêque de Reims. Il naquit au Vème siècle de notre ère, vers l’an 437. Son père était Émile, comte de Laon, sa mère Céline ou Célinie, tous deux fort âgés au moment de sa naissance, qui du reste leur avait été annoncée par un ermite aveugle, du nom de Montan. Rémi avait deux frères plus âgés : l’un, Principe, qui devint évêque de Soissons, et l’autre, dont l’histoire a oublié le nom, qui fut père de saint Loup, successeur de son oncle, au siège épiscopal de Soissons.
Remi fit de brillantes études et, à son corps défendant, fut élu archevêque de Reims, pour succéder à Bennagius, en 459. Il avait 22 ans. Il mourut à Reims le 13 janvier 533, à l’âge de 96 ans, après avoir marqué pendant près de 75 ans l’histoire religieuse de l’Église de France. On lui doit notamment en partie l’histoire du vase de Soissons, du baptême de Clovis, de la sainte Ampoule, qui a servi par la suite au sacre des rois de France, de nombreux miracles et de solides interventions contre les Ariens, ennemis de l’Église des premiers siècles. Avec Clothilde, il fut à l’origine de la conversion de Clovis, consommée par son baptême, ainsi que de la conversion de plus de trois milles guerriers francs, le jour de Noël 497. On se rappellera la citation que les chroniqueurs du temps ont retenue à cette occasion : « Courbe la tête, fier
Sicambre, adore ce que tu as brûlé, et brûle ce que tu as adoré ». Du reste, on a retrouvé dans les rares écrits qui nous sont parvenus, une lettre à Clovis qui contient cet avis plein d’une sagesse avisée, toujours de circonstance : « Jouez avec les jeunes, délibérez avec les anciens ».
La tradition retient de Remi cinq images souvent évoquées : a) il guérit, délivre du démon, une jeune fille possédée; b) il reçoit la sainte Ampoule; c) il baptise Clovis; d) il apparaît devant l’évêque de Mayence qu’il châtie vertement pour une infraction à ses devoirs; et e) il reçoit d’une colombe volant au-dessus de sa tête la sainte Ampoule. La tradition veut aussi que, frappé par la maladie, souffrant et perclus sur la fin de ses
jours, il meure paisiblement, et son cadavre, miraculeusement transformé, ne porte dans sa chair aucune trace des maux qui ont affligé ses dernières années. Sa fête revient au calendrier liturgique le 1er octobre de chaque année. Texte écrit par Jean Chabot, paroissien de St-Remi
Plus de nouvelles
Ce site internet a été développé par un bénévole de notre paroisse. Si vous avez des questions, commentaires ou suggestions veuillez entrer en communication avec nous à paroissestremi@st-remi.ca 2018-05-16

54.80.219.236