Communauté Chrétienne Saint-Remi

2821, avenue Dumaurier, Ottawa, Ontario - K2B 7W3
téléphone: (613) 828-5244 / télécopieur: (613) 828-7954
[ Ouverture de session ]

Nouveau

NOUVELLES

FERMETURES PROCHAINES DU BUREAU PAROISSIAL

Intention - 15 au 23 décembre 2018

VENTE DE LIVRES USAGÉS

LAMPE DU SANCTUAIRE

Boîtes d’enveloppes 2019

AVENT 2018

NOTRE ROUTE VERS LA NUIT DE NOËL!

NE NOUS LAISSE PAS ENTRER EN TENTATION

GUIGNOLÉE 2018

REMERCIEMENT - DÉFILÉ DE MODE DES FILLES D'ISABELLE – 4 Novembre 2018

INTENTIONS DE PRIÈRE - VIE MONTANTE

COLLECTE DE FONDS POUR FOCUS ACTION SOCIALE DU CECCE

POSTE À PLEIN TEMPS, DIRECTRICE GÉNÉRALE DU CENTRE MIRIAM

PASTORALE JEUNESSE - JMJ 2019 PANAMA

LA CONFÉRENCE DES ÉVÊQUES CATHOLIQUES DU CANADA (CECC)

RECOMMANDÉ À NOS PRIÈRES

CAMPAGNE DE FINANCEMENT- GO FUND ME

SUR LA CRISE QUE TRAVERSE NOTRE ÉGLISE

PASTORALE JEUNESSE

LA MESSE, POURQUOI?

CAMP BIBLIQUE SAINT-REMI 2018

PENSÉE DE L’INTENDANCE

LES HOMÉLIES EN LIGNE

UNIVERSITÉ SAINT-PAUL

L’HOMME QUI TE RESSEMBLE

INTENTIONS DE PRIÈRE - VIE MONTANTE

FORMULATION RÉVISÉE DU NOTRE PÈRE

PARTEZ AVEC VOTRE PRIONS DOMINICAL

MAGASINS DE LA SAINT-VINCENT DE PAUL

UNE PAROISSE DE DISCIPLES MISSIONNAIRES

QUESTIONS ÉTHIQUES EN FIN DE VIE

CENTRE MIRIAM – SERVICE DE SOUTIEN

RETOUR SUR LE TÉMOIGNAGE D’UNE PÈLERINE DE SAINT-REMI

POLITIQUE SUR LA PRISE ET LA GESTION DE PHOTOS ET VIDÉOS

SAVIEZ-VOUS QUE?

LES BREBIS DE JÉSUS

LE CODE DE CONDUITE PASTORALE

QU’EST-CE UNE COMMUNAUTE CHRETIENNE?

ACCUEIL-RESPECT-DIGNITÉ

LA BIBLE, TRADUCTION OFFICIELLE LITURGIQUE

SAINT-RÉMI

PRIERE SUR L’INTENDANCE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE DUMISSEL ROMAIN



CALENDRIER

ACTIVITÉS PAROISSIALES

Chantons NoËl

3e DIMANCHE DE L’AVENT - PHOTO DE FAMILLE DEVANT LA CRÈCHE

MESSES DE LA PÉRIODE DE NOËL ET DU NOUVEL AN

COEUR À COEUR AVEC LE SEIGNEUR!

FILLES D’ISABELLE – CERCLE SAINTE-KATERI, N° 1447

VIE MONTANTE

SUR LA CRISE QUE TRAVERSE NOTRE ÉGLISE

La gravité de la crise que traverse l'Église ne tient pas tant aux affaires de pédophilie, d’homosexualité prédatrice, phénomènes malheureusement bien documentés maintenant, qu’à la manière dont elles ont été gérées par l’institution ecclésiale. Le manque de transparence, qui va parfois jusqu’à la destruction de documents compromettants, affecte la crédibilité de l’Église. Dans les affaires de pédophilie, ce qui attire aussi l’attention est l’impression de ne pas s’être vraiment

soucié des victimes, de ne pas les avoir suffisamment écoutées pour percevoir la gravité de ce qu’elles ont vécu. On a le sentiment que l’institution a voulu se défendre elle-même. Cela dénote une attitude « supérieure » qui juge de tout sans être jugée par personne. Une telle manière de faire est un terreau favorable au développement d’« abus » de toutes sortes, en particulier de pouvoir. La théologie ancienne a tendu à faire de « l’homme d’Église » un être à part du commun des mortels, « sacralisé ». Le contraste entre un discours de l’Église très exigeant en matière sexuelle et des pratiques contraires, même très minoritaires (mais dont on ne parle pas), est insupportable. Je crois que l'institution de l'Église est appelée à de profonds changements. Des débats tournent autour du « cléricalisme », un mot qu’emploie le pape François, en particulier dans sa « Lettre au peuple de Dieu ». C’est une manière de se situer en « surplomb », de juger « de haut », à l’encontre de l’attitude de service à laquelle invite l’Évangile. Il convient de réfléchir sérieusement sur la notion de « sacerdoce commun » des fidèles, de retrouver davantage le sens de la fraternité, un thème très important dans les premières communautés chrétiennes. On voit qu’un point délicat est le rapport à la sexualité, au sein d’une société dont les moeurs, au moins en Occident, ont profondément bougé. Il est important que la part féminine de l’Église puisse s’exprimer largement, participer à la réflexion collective, y compris en ce qui concerne « la foi et les

moeurs ». L’Eglise repose sur une parole non seulement « libérée » mais surtout partagée. Des mesures doivent être entreprises. Dans notre Église locale, des gestes concrets sont faits. Mais une réflexion plus profonde reste à mener sur la manière dont l’Église fonctionne. Comment dépasser concrètement le dualisme clerc/laïc ? Comment hommes et femmes peuvent participer effectivement au gouvernement de l’Église, à la rédaction des documents importants ?

Plus qu’une réforme des structures, c’est un changement d’état d’esprit. C’est donc un processus de longue durée, qui ne sera pas sans risque ni possibilité d’échecs.

Votre frère Jean-François

Plus de nouvelles
Ce site internet a été développé par un bénévole de notre paroisse. Si vous avez des questions, commentaires ou suggestions veuillez entrer en communication avec nous à paroissestremi@st-remi.ca 2018-11-03

54.159.51.118